Lâcher prise ne veut pas dire cesser d’être concerné,

cela veut dire : “Je ne peux pas le faire à la place de l’autre” 

Lâcher prise c’est admettre que le dénouement ne dépend pas que de moi.

Lâcher prise ce n’est ni essayer de changer l’autre, ni le blâmer car je ne peux que me changer moi même.

Lâcher prise ce n’est pas s’occuper de … mais être concerné par …

Lâcher prise ce n’est pas arranger les choses mais offrir son soutien.

Lâcher prise ce n’est pas juger, mais permettre à l’autre d’être un humain à part entière.

Lâcher prise ce n’est pas trouver les solutions pour les autres, mais autoriser les autres à trouver leurs propres solutions.

Lâcher prise ce n’est pas protéger l’autre, mais lui permettre de faire face à la réalité.

Lâcher prise ce n’est pas condamner, mais accepter.

Lâcher prise ce n’est ni harceler, ni critiquer ou argumenter, mais accepter mes propres faiblesses.

Lâcher prise ce n’est pas adapter tout ce qui m’entoure à mes souhaits, mais accueillir chaque jour comme il vient et chérir l’instant.

Lâcher prise ne signifie pas vouloir améliorer ou réguler l’autre, mais essayer de devenir moi-même tel que je désire être.

Lâcher prise ce n’est pas regretter le passé, mais grandir et vivre le présent.

LÂCHER PRISE C’EST AVOIR MOINS PEUR ET AIMER DAVANTAGE

Ce sont des invitations pour apprendre à lâcher prise dans les situations difficiles de la vie.

Vous constaterez qu’en lâchant prise, vous vous allégerez. Laissez s’opérer le travail du Divin en vous, la paix viendra doucement vous offrant plus de liberté d’être vous-même.

“Que j’aie la sérénité d’accepter les choses que je ne peux pas changer, le courage de changer celles qui peuvent être changées et la sagesse de les distinguer les unes des autres.”

FS/RS 15/04/1994